0

Konjac, le coupe-faim bio

Pour perdre les kilos en trop, la chirurgie et les médicaments font partie des solutions très rapides, mais présentent beaucoup de risques pour la santé.

La meilleure option est d’adopter les méthodes naturelles telles que les aliments, les fruits ou les plantes. Le konjac fait partie de ces dernières, reconnu pour ses vertus coupe-faim.

Présentation du konjac : la langue du diable

Le konjac est une plante originaire de l’Inde dont le nom scientifique est Amorphophallus konjac et il fait partie de la famille des Aracées.

Au Japon, il est cultivé en tant que légume et il est également retrouvé en Indonésie. Cependant, il pousse naturellement dans les forêts de la Chine, de la Thaïlande et du Vietnam.

En Asie, les spécialistes en herboristerie le considèrent comme la « langue du diable ». Cette appellation vient de sa forme proche d’une langue fourchue et les Asiatiques l’utilisent aussi dans le traitement du cancer ou dans la prise en charge du diabète.

Les vertus du konjac : un véritable coupe-faim

Le konjac est très connu pour ses vertus coupe-faim. Ses principes actifs agissent sur les envies réelles de l’organisme, mais pas sur les désirs de sucres et de graisses, provoqués par les émotions.

C’est de cette façon qu’il diminue la sensation de la faim produite par la poche gastrique et reprise par le cerveau.

Mais ses avantages ne s’arrêtent pas là : il permet également de réguler le taux du cholestérol, favorisant ainsi la réduction du passage de sucre dans le sang.

Il facilite le transit intestinal et comme c’est une plante très pauvre en calories (3 kcal pour 100 g), il peut entrer dans les régimes minceur pour aider à la perte de poids.

Certains appellent d’ailleurs « régime konjac » le régime qu’ils entament à base de cette plante. En ce qui concerne la méthode, il doit être pris une demi-heure avant le repas. La plante est 100 % végétale et les végétariens peuvent parfaitement la consommer.

Mais il faut se souvenir que malgré toutes ses vertus, il ne combat pas contre les envies compulsives de sucre et de gras et ne permet pas une perte de poids sur le long terme.

Le konjac : utilisé sous quelle forme ?

Au Japon, le konjac est employé dans la fabrication de certaines pâtisseries et sa racine est utilisée depuis plus de 2000 ans dans l’alimentation des Japonais.

La Corée du Sud s’en sert également en consommant les bulbes (un peu les pommes de terre chez nous).

Le konjac peut aussi s’utiliser dans la fabrication du konnyaku. C’est un mélange d’eau et de poudre de la plante, enrichi avec du calcium.

Dans la commercialisation, il est souvent présenté en vermicelles, sous le nom de shirataki. Ce dernier est un produit très faible en calories et constitue un coupe-faim efficace, très populaire au Japon.

Il aide à perdre du poids en contrôlant l’appétit, en facilitant le transit, en baissant le taux de cholestérol et en réduisant la glycémie.

Il peut se vendre sous forme de barquettes dans les magasins asiatiques et il faut noter qu’il est également possible de le retrouver sous forme de pâtes pour préparer des plats locaux.

En bref, il peut s’employer dans tous les plats principaux pour les passionnés de cuisine.